Bell/Boeing V-22 Osprey

Le concept V-22 Osprey est une extrapolation du XV-15, un prototype ADAV. Il s’agit d’un appareil hybride, entre l’avion à hélices et l’hélicoptère. Il décolle et atterrit verticalement, mais une fois en l’air, ses deux moteurs situés au bout des ailes peuvent pivoter à l’horizontale, permettant au V-22 d’évoluer comme un avion à hélices, avec des performances en termes de vitesse et de plafond inaccessibles à un hélicoptère. Il peut emporter 24 troupes d’assaut ou 9000 kg de matériel. Le chargement s’effectue par une rampe à l’arrière.

Le 1er prototype fut construit en 1983. Le premier vol eut lieu le 19 mars 1989. Ceci marqua le début d’une période laborieuse. A de nombreuses reprises, ce programme – fort coûteux il est vrai – a failli être abandonné, notamment après les crashs de deux prototypes sur les cinq construits. Le premier crash survint en 1991, mais fut bénin pour l’équipage, bien qu’impressionnant et destructeur en ce qui concerne l’appareil. Le deuxième crash remonte à 1992, et fut un véritable désastre. Tout l’équipage trouva la mort, et l’appareil ruina sa réputation en faisant le grand plongeon dans le fleuve Potomac devant un parterre de Congressmen venus assister à une démonstration du V-22, afin de promouvoir son concept.

En juin 1995, un prototype du V-22 vient en France au salon du Bourget, avec démonstration en vol au programme. Il faut toutefois attendre 1996 pour assister au 1er vol d’un modèle de série. En avril 1999, le premier engin de série MV-22 est délivré à l’US Marine Corps pour une mise en service prévue initialement en 2001. Mais en avril et décembre 2000 surviennent deux crashs mortels et très malvenus. En cause, le système hydraulique trop complexe, avec des pièces défectueuses, et les commandes électroniques de vol, jugées insuffisamment fiables. Il s’est avéré après enquête que les rapports de maintenance du système hydraulique avaient été falsifiés, ceci afin de leurrer le Congrès de l’époque pour que celui-ci vote sans sourciller les importants budgets requis par le programme V-22 Osprey. Ceci faillit entraîner l’abandon complet du programme, même si au salon du Bourget 2001, en juin de la même année, un MV-22 de série fut exposé dans un hangar avec d’autres matériels US, comme si de rien n’était.

En novembre 2001, la nouvelle administration Bush et l’effet post-11 septembre redonneront la priorité aux importants budgets militaires : le Pentagone autorise la reprise du programme et octroie des sommes d’argent supplémentaires pour modifier les systèmes hydrauliques et circuits électroniques incriminés. Au niveau de la production, la reprise des tests en vol eut lieu entre avril 2002 et mars 2003, avec cinq MV-22 modifiés et deux CV-22, les 19 autres appareils déjà produits et livrés étant provisoirement stockés.

En mai 2003, après 500 heures de tests en vol, notamment dans les conditions où les doutes étaient les plus forts (descente rapide, manœuvres à vitesse lente, appontage) le programme est confirmé. La production peut alors reprendre au rythme de onze appareils par an de 2003 à 2005, vingt appareils par an dès 2006, trente-et-un en 2007, trente-cinq en 2008, et plus de 40 appareils par an à partir de 2009.

En août 2004, après 1300 heures de vol ont été effectués depuis la reprise des vols en avril 2002, la mise en service effective est annoncée pour 2006/2007, alors qu’en 2005 ont lieu des tests sur le porte-hélicoptère USS Bataan avec succès. La mise en service effective eut lieu à l’été 2006, et le premier déploiement eut lieu en octobre 2007 en Irak, avec dix exemplaires du VMM-263 – Thunderchikens.

Concept et différentes versions :

Le V22 Osprey concerne tous les corps d’armées américains, et est particulièrement intéressant de par ses performances. L’appareil peut voler respectivement à 180 km/h en mode “hélicoptère”, et à 510 km/h en mode “avion”. C’est la principale raison qui explique que les militaires américains ont ardemment souhaité l’aboutissement de ce programme, car en dépit du surcoût net à l’achat par rapport à un hélicoptère conventionnel, le V-22 permet de réels apports stratégiques. Au final, les militaires soutiennent que cela permet de réaliser de substantielles économies. Les rotations étant plus rapides, il y a besoin de moins d’appareils au bout du compte.

En autonomie, le V-22 Osprey peut franchir d’une traite 3800 km. Cependant, avec les réservoirs supplémentaires, c’est près de 6000 km qui peuvent être parcourus sans ravitaillement en vol (lequel est tout de même possible grâce à la perche rétractible dont sont dotés tous les V-22). Par ailleurs, la cabine de l’appareil est pressurisée, et dotée d’une protection NBC.

Un des points forts de l’appareil réside en l’arbre de transmission transversal reliant les 2 groupes moteurs entre eux (Allison T406-AD-400 6, 4580 kW l”unité), qui permet de continuer à naviguer même avec un moteur hors service.

Il existe trois versions du V-22 Osprey prévues.

- Pour l’USMC : le MV-22
360 appareils prévus. Missions: assaut amphibie / débarquement de troupes, transport, ravitaillement depuis bâtiments en mer et depuis des bases terrestres (mise en service début 2006).
- Pour l’US Navy : HV-22
48 appareils prévus. Missions: Secours aérien, nsertion / extraction de commandos, transport logistique.
- Pour l’US Air Force : CV-22
50 appareils prévus, avec canon. Missions: aéroportées longues distances, insertion / extraction de forces spéciales.

Les gardes nationales du Texas et d’autres Etats américains (le Tennessee notamment, avec production au sein de l’état) se sont porté acquéreur de cet appareil.

Repères

Type: Appareil de transport hybride (ADAV)

1er vol du prototype: 19 mars 1989

Mise en service: 2006

Pays d'origine

Etats-Unis

Etats-Unis


Pays utilisateurs

Etats-Unis.

Plan 3 vues

Image non disponible

Données techniques

  • Version : V-22 Osprey
  • Motorisation : 2 Allison T406-AD-400
  • Puissance : 2x 6150 kW
  • Envergure : 25,55 m
  • Longueur du fuselage : 19,08 m
  • Hauteur au sol : 6,63 m
  • Surface alaire :
  • Masse à vide : 15 032 kg
  • Masse maximale : 27 443 kg
  • Plafond pratique : 7 925 m
  • Distance franchissable : 3 380 km
  • Vitesse maximale : 510 km/h
  • Equipage : 2 pilotes

Photos du V-22 Osprey

V-22 Osprey


V-22 Osprey

Vidéos du V-22 Osprey







2 commentaires

Laisser un commentaire :

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.