Antonov An-26 Curl

Appareil de transport à court rayon d’action standard des forces soviétiques et de leurs alliées à partir des années 1960, l’Antonov An-26, désigné An-26 Curl par l’OTAN, est le dérivé militaire d’une autre création d’Antonov, l’Antonov An-24 Coke. L’An-24, qui effectua son premier vol en 1959, résultait de la demande de la compagnie soviétique Aeroflot, désireuse de remplacer ses vieux Iliouchine Il-14.

Les besoins de l’Aeroflot concernaient un appareil de taille moyenne, capable de transporter 32 passagers et d’opérer à partir de pistes peu préparées et dans des conditions difficiles. Les ingénieurs de la firme Antonov répondirent aux attentes de la compagnie en produisant un appareil rustique et peu sophistiqué, facile à entretenir et apte à opérer à peu près de n’importe quelle piste grâce à son aile haute, ses volets à grande courbure facilitant les atterrissages courts et à ses pneus à pression réglable durant le vol. La robustesse de l’An-24 est encore tout à fait actuelle, près de 450 des 1367 appareils produits étant encore en service en 2006. En Russie même, les sources gouvernementales donnent un chiffre de 115 appareils munis d’une licence, sur un total de 215, pour l’année 2004.

Très rapidement, l’An-24 attira l’oeil des militaires soviétiques et des appareils furent rapidement incorporés à de nombreuses forces aériennes du Pacte de Varsovie et des pays sous influence communiste, notamment dans sa version fret lancée en 1962. Encouragé par ce succès, Antonov décida de produire une variante purement militaire de l’appareil, ce qui donne naissance à l’Antonov An-26. Ce dernier est équipé d’une rampe arrière et d’une soute capable d’accueillir des véhicules légers et connaît très rapidement un franc succès. Il est à noter que l’An-26 a reçu en plus de ses turbopropulseurs un petit turboréacteur d’appoint, destiné à lui fournir un surplus de puissance dans les conditions les plus difficiles. Une autre particularité du Curl est la présence d’un petit dôme vitré sur le flanc gauche à l’avant du fuselage, afin d’assurer une meilleure précision pour les largages de parachutistes.

L’An-26 est capable de transporter 5,5 tonnes de fret, ou 40 parachutistes, sur une distance de 1100 kilomètres. 1400 appareils environ sont produits, en Union Soviétique mais aussi en Chine, sous l’appellation Xian X-7. De très nombreux appareils restent encore en service, notamment dans des compagnies de transport civiles : pour l’année 2006, on parle de 267 appareils, essentiellement utilisés dans les pays du Tiers-Monde, en Afrique et en Asie. Pour la Russie, le chiffre se monte en 2004 à 58 appareils immatriculés ( sur un total de 132 ), mais on sait qu’un certain nombre d’appareils sont sous-loués plus ou moins légalement à des compagnies étrangères, notamment africaines. Ces appareils ne servent plus vraiment dans les pays occidentaux, ne correspondant plus aux normes anti-bruit. Plus original, un escadron spécial de l’US Air Force, le le 6th Special Operations Squadron déploie des An-26 ex-ukrainiens.

Versions principales de l’An-26 :
- An-26A : la variante de base
- An-26B : sortie en 1981, remotorisée
- An-26BRL : utilisés pour le guidage dans les zones maritimes arctiques ; 5 appareils construits
- An-26L : variante destinée à des missions de calibration
- An-26M : variante sanitaire, pouvant contenir 24 civières
- An-26P : variante de lutte contre les incendies
- An-26RT (Curl-B) : variante utilisée pour le commandement et la guerre électronique
- An-26S : variante de transport VIP
- Y-7H/Y-7-500 : variantes chinoises de transport militaire et civil

L’Antonov An-26 donna naissance à un dérivé, l’Antonov An-30 Clank. L’An-30 est destiné à remplir des missions de surveillance. Désigné au départ comme l’An-24FK, il est rebaptisé An-30 et entre en service en 1974, sept ans après son premier vol. On estime à un peu plus de 100 appareils le nombre d’An-30 produits (certaines sources parlent de 115 unités, d’autres de 123). L’Antonov An-30 est aisément reconnaissable vis-à-vis de l’An-26 : son fuselage a été allongé de quelques dizaines de centimètres (24,26 mètres contre 23,8 mètres), mais il est surtout pourvu d’un nez vitré et d’un poste de pilotage surélévé par rapport au Curl. Il est aussi équipé de fenêtres sur les flancs et de divers équipements de surveillance et d’observation, notamment des caméras (quatre ou cinq selon le type de missions, disposées sur le ventre de l’appareil) et un laboratoire photographique à l’arrière. Son équipage est de sept personnes.

Les An-30 ont été notamment utilisés par les forces aériennes soviétiques pour cartographier l’Afghanistan (ce qui n’avait pas été fait avant). De son côté, l’An-30M Meteozashchita sert à des missions plus originales, comme assurer du beau temps en forçant les nuages à se vider avant le début de certaines cérémonies importantes (comme les défilés militaires ou les grandes épreuves sportives). Une vingtaine d’An-30 ont été vendus à l’Afghanistan, la Bulgarie, la Chine, la République Tchèque, la Roumanie, le Vietnam et l’Ukraine. On sait également que 13 appareils (sur un total de 29) sont immatriculés dans des compagnies civiles russes en 2004. Il existe quelques sous-versions de l’An-30, la plus importante étant l’An-30B, une version dotée d’une nouvelle avionique et, parfois, de lance-leurres pour sa défense.

Repères

Type: Avion de transport tactique

1er vol du prototype: avril 1963

Mise en service: 1969

Pays d'origine

Ex-URSS

Ex-URSS


Pays utilisateurs

Afghanistan, Allemagne de l'Est, Angola, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bulgarie, Cap-Vert, Chine, Congo, Corée du Nord, Cuba, République Démocratique du Congo, Etats-Unis, Ethiopie, Guinée-Bissau, Hongrie, Irak, Kazakhstan, Laos, Libye, Lituanie, Madagascar, Mali, Moldavie, , Mozambique, Nicaragua, Niger, Ouzbékistan, Pakistan, Pérou, Pologne, République Tchèque, Roumanie, Russie, Serbie, Slovaquie, Somalie, Syrie, Tanzanie, Ukraine, Tchad, Vietnam, Yémen, Zambie.

Plan 3 vues

Image non disponible

Données techniques

  • Version : An-26 Curl-A
  • Motorisation : 2 turbopropulseurs Progress Al-24T + 1 turboréacteur Tumanski RU-19-A300
  • Puissance : 2 x 2820 ch + 1 x 900 ch
  • Envergure : 29,20 m
  • Longueur du fuselage : 23,8 m
  • Hauteur au sol : 8,32 m
  • Surface alaire : 75 m²
  • Masse à vide : 15 000 kg
  • Masse maximale : 24 000 kg
  • Plafond pratique : 7 500 m
  • Distance franchissable : 1 100 km
  • Vitesse maximale : 540 km/h
  • Equipage : 2 pilotes, 1 navigateur, 1 ingénieur/opérateur radio

Photos du An-26 Curl

An-26 Curl


An-26 Curl

Vidéos du An-26 Curl







4 commentaires

Laisser un commentaire :

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.