Bell AH-1 Cobra

Le AH-1 Cobra est un hélicoptère d’attaque léger, dérivé du UH-1 Huey de transport. Bien qu’il soit aujourd’hui entièrement remplacé par le AH-64 Apache dans l’US Army, le Cobra est encore en service dans l’US Marine Corps sous des versions profondément modernisées.

Dès le début des années 1960, durant la guerre du Vietnam, l’US Army utilisait le Bell UH-1 Huey pour une très large gamme de missions. Mais cet appareil n’était pas optimisé pour des opérations de cavalerie aérienne, ne possédant qu’une mitrailleuse latérale. Aussi, Bell prit l’initiative d’étudier un nouvel appareil, destiné au combat. Après avoir modifié un Model 207, Bell finit, 1965, par concevoir le Model 209. Ce dernier, incorporant partiellement le design du Model 207, avait un fuselage étroit, deux sièges disposés en tandem, un canon monté sous le nez et deux petites ailes. Le rotor, le moteur et la queue de l’appareil étaient prélévés sur le UH-1. Peu de temps après son premier vol, le Modèle 209 établit un nouveau record de vitesse pour les hélicoptères de sa catégorie. Désireuse de renforcer au plus vite la puissance de feu de ses unités engagées au Vietnam, et confrontée à l’échec grandissant de son programme d’études AAFSS ( qui devait donner naissance en 1972 au Lockheed AH-56 Cheyenne ), l’US Army confronta le Cobra à d’autres modèles, produits par les hélicoptéristes américains de l’époque ( Boeing-Vertol, Kaman, Piasecki et Sikorsky ). Le Bell en soirtit vainqueur et en avril 1966, l’US Army signa une commande portant sur 110 exemplaires.

Les premiers appareils de série furent dénommés UH-1G Cobra, puis renommés AH-1G pour Attack Helicopter. Quelques changements mineurs furent effectués par rapport au prototype Model 209 : un moteur T53-L-13 plus puissant, un train fixe – les trains rétractables n’étant pas assez fiables – et la suppression du stabilisateur ventral, jugé inutile. La tourelle avant du AH-1G pouvait être équipée soit de deux Minigun de 7,62 mm, soit d’une minigun et d’un lance-grenades de 40 mm, soit de 2 lance-grenades de 40 mm. Cette tourelle était mobile et commandée par le mitrailleur, mais le pilote pouvait en cas d’urgence tirer en position fixe. Par la suite, sur les exemplaires plus récents ou modernisés, l’armement de nez fut remplacé par une tourelle munie d’un canon rotatif tritube M197 de 20 mm.

Dès leur arrivée au Vietnam en août 1967, les premiers Cobra furent lancés dans la bataille. Les premiers exemplaires sont engagés au moment de l’offensive nord-vietnamienne, dite du Tet, en 1968. Les Cobra escortaient les appareils de transport, procédaient à des missions d’attaque au sol ( à la roquette et au canon ), et formèrent des équipes hunter-killer aux côtés des petits hélicoptères de reconnaissance et d’observation Hughes OH-6A Cayuse. Entre 1967 et 1973, l’US Army en reçut 1116 exemplaires, et les Cobra totalisèrent plus d’un million d’heures de sortie au Vietnam. L’agilité, la vitesse et la finesse du fuselage de l’hélicoptère – qui le rendait plus difficile à atteindre – en faisaient un appareil efficace. Sous ses 4 points d’emport, le Cobra pouvait être chargé de pods de roquettes, de flèches explosives anti-personnel, d’engins incendiaires ou fumigènes. Deux AH-1G particuliers furent présents lors de la bataille de Kontum, au printemps 1972, porteurs d’une nouveauté qui coûta cher aux assaillants nord-vietnamiens : des missiles antichars TOW. Par la suite, tous les AH-1G de l’US Army furent dotés de quatre missiles chacun, afin de renforcer leur capacité antichar. A partir de 1971, une seconde génération de Cobra a vu le jour. La version internationale AH-1J, bimoteur, a été vendue à l’Iran et la Corée du Sud. Plusieurs autres versions améliorées ont ensuite été développées, jusqu’aux plus récentes : les AH-1W et le tout-dernier AH-1Z SuperCobra ( qui n’a pas encore reçu sa capacité opérationnelle initiale ). Le SuperCobra possède des capacités d’emport d’armement étendues (dont des missiles filoguidés et des AIM-9 Sidewinder) ainsi qu’une cellule et une avionique modernisées. Les appareils des Marines prirent part à l’invasion de Grenade en 1983 et aux opérations contre l’Irak en 1991, où ils se montrèrent très efficaces.

Les Cobra et les SuperCobra ont eu une carrière opérationnelle particulièrement riche. Outre le Vietnam, les AH-1 américains ont été envoyés au Liban, en Somalie et en Bosnie, et plus récemment en Afghanistan. Les exemplaires iraniens combattirent les Mil Mi-24 irakiens lors de la Guerre Iran/Irak, à priori avec un certain succès. Ils ont depuis été modernisés. Deux exemplaires furent abattus par des MiG-23 soviétiques en 1988, alors qu’ils se trouvaient dans l’ouest de l’Afghanistan. Les appareils israéliens dévastèrent les formations blindées syriennes au Liban en 1982, avant de servir contre les miliciens du Hezbollah. Quant aux exemplaires en service au Pakistan, ils ont été engagés contre les multiples insurgés du pays.

Si le Cobra a été remplacé au sein de l’US Army par le AH-64 Apache ( les derniers sont retirés du service actif en 1999 ), de nombreux exemplaires sont encore parfaitement opérationnels dans un grand nombre de forces aériennes. permettant à cet hélicoptère de rester très efficace dans les conflits du début du 21ème siècle.

Repères

Type: Hélicoptère d'attaque

1er vol du prototype: 7 septembre 1965

Mise en service: 1967

Pays d'origine

Etats-Unis

Etats-Unis


Pays utilisateurs

Bahreïn, Iran, Israël, Japon, Jordanie, Pakistan, Corée du Sud, Taïwan, Thaïlande, Turquie, Etats-Unis.

Plan 3 vues

Plan 3 vues AH-1 Cobra

Données techniques

  • Version : AH-1G Cobra
  • Motorisation : 1 Avco Lycoming T53-L-13
  • Puissance : 1300 kW
  • Envergure : 13,41 m
  • Longueur du fuselage : 13,60 m
  • Hauteur au sol : 4,10 m
  • Surface alaire :
  • Masse à vide : 3 000 kg
  • Masse maximale : 4 530 kg
  • Plafond pratique : 3 700 m
  • Distance franchissable : 500 km
  • Vitesse maximale : 195 km/h
  • Equipage : 1 pilote + 1 co-pilote mitrailleur

Photos du AH-1 Cobra

AH-1 Cobra


AH-1 Cobra

Vidéos du AH-1 Cobra









7 commentaires

Laisser un commentaire :

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.