Kormoran

Description

Au début des années 1960, devant l’amélioration du potentiel naval soviétique en mer Baltique, et le développement des capacités militaires de la République Fédérale Allemande, une des branches des forces armées nationales, la Marineflieger (Aéronavale) émit une demande portant sur un missile air-surface. La firme allemande Bolkow entama des recherches en ce sens, et s’associa à l’entreprise française Nord. Les deux travaillèrent à partir des Nord de la série AS.30, notamment les AS.33 et AS.34. Le développement du Kormoran commença à partir de 1962. A partir de 1967, les partenaires changèrent, avec la constitution du consortium MBB (Messerschmitt-Bolkow-Blohm), et l’absorption de Nord Aviation par l’Aérospatiale. Cela accéléra la phase de conception. Les ingénieurs français apportèrent leur savoir-faire et une aide technique, notamment dans le domaine du système de guidage et de la propulsion. Les essais en vol commencèrent au printemps 1970, mais divers retards reportèrent l’entrée en service du Kormoran à décembre 1977. En 1978, la MF 2, basée à Eggbeck et équipée de Lockheed F-104, fut la première unité opérationnelle sur ce missile.

Le Kormoran est un missile à carburant solide. Sa propulsion est assurée par deux moteurs SNPE Prades assurant la poussée initiale, puis par un moteur SNPE Eole, d’une autonomie d’environ 100 secondes. La vitesse maximale est légèrement inférieure à Mach 1. Le vol se fait environ à 30 mètres au dessus de la mer : à proximité de la cible, le missile descend automatiquement au plus près de la surface, pour limiter les risques d’interception. Le système de guidage, consistant en un système à inertie et un radio-altimètre, permet au Kormoran de frapper son objectif juste au dessus de la ligne de flottaison. La charge militaire est constituée par 16 charges pour un total de 56 kilos, explosant avec l’aide d’une fusée à retardement à l’intérieur de la coque visée. La portée est d’environ 23 kilomètres. A partir de 1983, une version améliorée du Kormoran, baptisée Kormoran 2, fut développée. Les premiers essais eurent lieu en 1986, pour une entrée en service en 1991. Sa portée passa à 35 kilomètres, sa tête explosive fut également accrue et son guidage nettement amélioré.

Environ 500 missiles des deux types furent construits. Outre la Marineflieger, l’Italie employa aussi le Kormoran. Deux types d’appareils furent équipés de ce missile : le Lockheed F-104 (deux missiles par mission) et le Panavia Tornado (quatre en général).


Repères

Allemagne

Allemagne

Caractéristiques

  • Type : Missile antinavire
  • Concepteur : MBB
  • Ogive : Charge HE
  • Portée : 37 000 m
  • Poids : 600 kg
  • Longueur : 4 400 mm
  • Diamètre : 344 mm
  • Envergure : 1 000 mm

Schéma du Kormoran

Schéma du Kormoran

1 commentaire

Laisser un commentaire :

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.