VAB

Description

Le Véhicule de l’Avant Blindé (VAB) est, depuis son entrée en service en 1976, le principal véhicule de transport de troupes de l’armée française, et constitue l’épine dorsale de la plupart des parcs de véhicules des régiments de l’Armée de Terre. Il est développé dans les années 1970 comme un camion blindé, rustique et fiable, destiné à suivre les unités blindées et mécanisées dans leur avancée contre les forces du Pacte de Varsovie. Pour se faire, l’accent est mis sur sa mobilité : le VAB est un véhicule relativement léger ( 13 tonnes en ordre de combat ), aérotransportable et amphibie ( sa propulsion étant alors assurée par deux hydrojets placés à l’arrière de la caisse ), ce qui devait lui permettre la traversée rapide des cours d’eau, et ce sans aide extérieure. Choisi de préférence par rapport à un modèle Panhard en mai 1974, et construit au départ par Renault et Saviem ( il est à noter que seule la version 4 x 4 est en service en France, quelques exemplaires 6 x 6, plus puissants et dotés de meilleures capacités tout-terrain mais embarquant moins de personnels servant à l’étranger ), il est avant tout destiné à assurer le transport des unités d’infanterie et des missions logistiques. Pour réduire les coûts, il incorpore un certain nombre de composants utilisés par des véhicules civils.

L’intérieur du VAB est organisé de la manière suivante : à l’avant, un étroit compartiment accueille le pilote et le chef de bord. A l’arrière, un compartiment de combat permet le transport de 10 fantassins et de leur armement, sur deux banquettes placées face à face. On accède à l’arrière au moyen de 2 portes situées à l’arrière de la caisse. Les deux compartiments sont reliés par un couloir de taille réduite, passant à proximité du bloc moteur. La protection est relativement légère : le pare-brise avant est supposé résister un temps à des projectiles de calibre 12,7 mm, le reste du véhicule étant protégé contre les projectiles de 7,62 mm et les éclats d’obus. La caisse est entièrement construite en acier soudé. Toutefois, le VAB a fait preuve de capacités étonnantes, notamment en Afghanistan. En effet, les angles de la caisse atténuent relativement bien l’effet de souffle des projectiles et, plus étonnant encore, la légèreté et la capacité amphibie du VAB ( ainsi que les formes en V de sa caisse ) se sont révélées à même de limiter les effets des explosifs de type IED fréquemment utilisés en Afghanistan. Plusieurs VAB ont ainsi été victimes de ces bombes ou de lance-roquettes antichars RPG, tout en préservant la vie de leur équipage ou de la majorité des hommes embarqués.

De simple transport de troupes, le VAB a ensuite évolué en une multitude de versions ( on en compte plus d’une trentaine ) plus ou moins spécialisées. On compte des postes de commandement ( VAB-PC ), des tracteurs de mortiers ( VTM-120 ), des porteurs de mortiers ( VAB mortier, avec un mortier de 81 mm ), des véhicules antichars ( VAB Mephisto, équipé d’un lanceur de toit quadruple HOT et de 8 missiles en soute, ou VAB Milan ) ou canon ( VAB T20/13, porteur d’un redoutable canon de 20 mm, très apprécié à l’heure actuelle en Afghanistan ), des véhicules destinés à l’artillerie ( VAB Ratac et Atlas ), au transport sanitaire ou encore aux transmissions. L’Armée de l’Air a quant à elle reçu des Véhicules d’Intervention Blindé ( VIB ). En règle générale, et sauf versions spécialisées, le VAB est muni d’une arme de calibre 7,62 mm sur le toit ( en général une mitrailleuse AN-F1 ) ou d’une mitrailleuse lourde de 12,7 mm, et parfois de lance-pots fumigènes.

Depuis son entrée en service, le VAB a servi pratiquement partout où a été envoyée l’armée française. On a ainsi vu des VAB en action en Irak, au sein de la Division Daguet, en ex-Yougoslavie, en Afrique ou encore au Liban. L’importance du VAB était réelle : dans les années 1980, on en fabriquait entre 30 et 40 tous les mois. De plus en plus éloigné de ses missions d’origine, le VAB a dû progressivement s’adapter à ses nouveaux emplois. A partir de 1998, un vaste programme de remise à niveau a été entrepris. Ont été installés de nouveaux freins, un dispositif de gonflage automatique des pneus ou encore une nouvelle boîte de vitesse automatique. La dernière tranche incluant un nouveau blindage, les VAB ainsi modifiés ont perdu leur capacité amphibie. Les leçons délivrées par le théatre d’opération afghan ont également été prises en compte. Les soldats engagés sur le terrain ont d’abord procédé eux-mêmes à certains ajouts ( phare infrarouge pour le combat de nuit, réaménagement de l’espace intérieur permettant un plus grand emport de matériels et celui d’un brancard, ou encore plaques de blindage supplémentaires ). De manière officielle, est apparu le VAB-TOP : il est armé d’un tourelleau téléopéré Kongberg permettant au tireur de rester dans le véhicule, d’une mitrailleuse de 12,7 mm et d’un blindage permettant au VAB de résister désormais à des projectiles de calibre 12,7 mm. De ce fait, on a complètement réorienté le VAB, d’une exigence de mobilité à une exigence de protection.

Servant à près de 4000 exemplaires au sein de l’armée française ( dont environ 2000 seront ou sont déjà revalorisés ), le VAB a aussi connu un certain succès à l’exportation, et pas uniquement dans les pays sous influence française. On trouve ainsi des VAB à Bruneï, à Chypre et en Indonésie. Beaucoup ont également été engagés au combat. Les VAB marocains, commandés à hauteur de 400 exemplaires, ont servi dès les années 1980 dans la zone du Sahara occidental, et certains y ont été détruits par des mines antichars.


Repères

France

France

Caractéristiques

  • Type : Véhicule blindé 6 x 6 de transport de troupes
  • Constructeur : GIAT Industries / Renault Trucks Defense
  • Distance franchissable : 1000 km
  • Vitesse max. : 92 km/h
  • Motorisation : 1 Diesel MAN de 6 cylindres développant 235 ch
  • Poids : 13.8 tonnes
  • Longueur : 5.98 m
  • Largeur : 2.49 m
  • Hauteur : 2.06 m
  • Equipage : 2 membres + 10 hommes personnels
  • Armement :
    - 1 mitrailleuse de 7,62 mm

  • Unités en service : Bruneï, Chypre, Côte d'Ivoire, Emirats Arabes Unis, France, Indonésie, Liban, Maroc, Mauritanie, Oman, Qatar, République Centrafricaine, République Démocratique du Congo
  • Nombre total d'unités produites : > 5000

Photo du VAB

Photo du char VAB

2 commentaires

Laisser un commentaire :

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.