Mirka

Description

Très proche des premières frégates de la classe Petya, dont elle reprend en grande partie les dimensions et la structure, la frégate légère de classe Mirka fut conçue pour la lutte anti-sous-marine sur les littoraux de l’Union Soviétique. Elle fut désignée comme petit navire anti-sous-marin (Malyy Protivolodochnyy Korabl, MPK) puis, en 1978, comme patrouilleur (Storozhevoy Korabl, SKR). Toutes les unités de cette classe furent affectés dans la Flotte de la Baltique et dans celle de la Mer Noire. Elles firent de fréquentes incursions en mer Méditerranée, dans le cadre de l’Eskadra soviétique, notamment pour assurer l’escorte d’unités plus importantes, telles les porte-hélicoptères de classe Moskva.

Huit premiers navires furent construits en 1964, sous la désignation Projet 35 (Mirka I), suivis entre 1965 et 1966 par huit autres, légèrement modifiés et connus comme Projet 35-M (Mirka II). La principale différence entre les deux sous-classes concerne l’armement. Les deux lance-roquettes RBU 2500 sur l’avant furent enlevés et on ajouta un second quintuple lance-torpilles sur les Mirka II. Le radar de veille aérienne fut également remplacé par un système plus performant, mais uniquement sur certaines unités. Enfin, sur les deux classes, on installa progressivement un sonar immergeable, en plus du sonar de coque à moyenne fréquence. Les systèmes électroniques étaient en grande partie les mêmes, et similaires à ceux de nombreux navires soviétiques : on retrouvait notamment le radar de navigation Don 2, deux systèmes de contre-mesures électroniques Watch Dog et un radar de conduite de tir Hawk Screech.

Toutes les Mirka servirent exclusivement au sein de la Marine soviétique. Elles furent désarmées et ferraillées dès la chute de l’Union Soviétique, entre 1990 et 1991.


Repères

Ex-URSS

Ex-URSS

Caractéristiques

  • Type : Frégate ASM
  • Concepteur : Chantiers navals Yantar, Kaliningrad
  • Propulsion : 2 turbines à gaz CODAG d'une puissance de 30 000 ch et 2 moteurs Diesel de 12 000 ch - 2 hélices
  • Vitesse max. : 30 noeuds
  • Distance franchissable : 8 900 km à 10 noeuds
  • Déplacement : 1 150 tonnes
  • Longueur : 81,80 m
  • Largeur : 9,20 m
  • Equipage : 98 hommes
  • Armement : 4 canons bitubes de 76 mm + 4 lance-roquettes ASM RBU-6000 + 5 TLT de 406 mm

  • Unités en service : Plus aucune en service, depuis 1991


Commentaires des internautes

Laisser un commentaire :

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.