Kynda

Description

Appartenant à la première classe de croiseurs lance-missiles lancée en Union Soviétique, les navires désignés sous l’appellation classe Kynda (ou Projet 58) furent conçus à la fin des années 1950 et admis en service au début des années 1960. Ils furent destinés à des opérations contre des objectifs de surface, notamment les porte-avions de l’US Navy, cibles prioritaires pour les Soviétiques en cas de conflit. Initialement classés comme destroyers, ils sont dès 1962 reclassés dans la catégorie RKR (croiseur lance-missiles).

L’armement principal des Kynda est constitué par deux lanceurs quadruples, chacun contenant quatre missiles antinavires SS-N-3B (une des désignations occidentales du P-5 soviétique). Huit autres missiles sont embarqués et stockés dans des superstructures situées près des lanceurs, mais le rechargement en pleine mer était malaisé et lent, uniquement possible par beau temps et mer calme. Le guidage de ces missiles au-delà de l’horizon se faisait normalement grâce à l’appui de Tupolev Tu-95 Bear de la Marine soviétique, les Kynda n’embarquant aucun hélicoptère pour procéder à ce guidage. Seule une plate-forme montée à l’arrière du navire, derrière les deux tourelles de 76 mm, existe. La défense aérienne était particulièrement réduite, avec deux rampes de lancement pour un total de 16 missiles SA-N-1 Goa, et les deux canons bitubes de 76 mm. Tous les navires furent modifiés à la fin des années 1970 et reçurent, en plus de leur armement existant, quatre canons polytubes à cadence rapide de 30 mm. Contre les sous-marins, les Soviétiques avaient prévus deux lance-roquettes RBU-6000 à l’avant, et deux triple-lance-torpilles de 533 mm.

L’apparence de cette classe était particulièrement surchargée, ce qui se vit ensuite sur de nombreuses autres classes soviétiques. En cause, une abondance d’équipements électroniques, notamment deux radars de navigation Don-2, des radars de conduite de tir pour les deux types de canons et les missiles, ainsi que plusieurs systèmes de veille aérienne et de contre-mesures électroniques. Cette abondance nuisait sérieusement à la stabilité du navire. Conscients de ce problème et des autres limites de ce type, les Soviétiques n’insistèrent pas et lancèrent dès le milieu des années 1960 la construction des croiseurs de la classe Kresta-1, puis Kresta-II.

Seules quatres unités de la classe Kynda furent construites. L’Admiral Fokin et le Varyag furent affectés à la Flotte du Pacifique. Le Grozny, premier navire construit (on parle parfois de classe Grozny) fut affecté en Baltique. Ces trois navires ont semble t-ils tous été ferraillés entre 1993 et 1994. L’ultime Kynda, l’Admiral Golovko, survécut plus longtemps au sein de la Flotte de la Mer Noire, et eut même l’honneur de lui servir de navire amiral, entre 1995 et 1997. Il semble qu’il a été retiré du service actif en 2002.


Repères

Ex-URSS

Ex-URSS

Caractéristiques

  • Type : Croiseur lance-missiles
  • Concepteur : Chantiers Zhdanov, Leningrad
  • Propulsion : 2 turbines à vapeur d'une puissance de 100 000 ch - 2 hélices
  • Vitesse max. : 34 noeuds
  • Distance franchissable : 13 000 km à 14,5 noeuds
  • Déplacement : 5 500 tonnes
  • Longueur : 141,90 m
  • Largeur : 15,80 m
  • Equipage : 375 hommes
  • Armement : 2 lanceurs quadruples pour SS-N-3B Serb (8 missiles + 8 recharges) + 1 lanceur double pour SA-N-1 Goa (16 missiles) + 2 canons bitubes AA de 76 mm + 4 canons polytubes AA de 30 mm + 2 lance-roquettes RBU-6000 ASM + 2 triples tubles lance-torpilles de 533 mm

  • Unités en service : Quatre unités produites, toutes retirées du service


Commentaires des internautes

Laisser un commentaire :

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.