Kanin

Description

A la fin des années 1950, l’Union Soviétique lança plusieurs classes de destroyers, notamment la classe Kotlin (Projet 56) et la classe Krupny (Projet 57, parfois connu sous les appellations 57bis ou 57PLO). Les Krupnyi étaient des destroyers lance-missiles, équipés chacun de 15 missiles surface-surface SS-N-1 Scrubber, d’où leur qualification de grands navires lance-missiles (Bolshoy Raketny Korabl’, BRK). Entre la fin des années 1960 et le milieu des années 1970, devant l’obsolescence des Scrubber, l’Union Soviétique procéda à une refonte des huit bâtiments, et leur attribua une nouvelle mission, la lutte anti-sous-marine. Rebaptisée classe Kanin par l’OTAN, cette variante fut reclassifiée comme étant des grands navires anti-sous-marins (Bolshoi Protivolodochny Korabl’, BPK). Le dernier Kanin sortit des chantiers en 1977.

Très proches des Kotlin, les Kanin ressemblaient beaucoup à de nombreux navires soviétiques contemporains, avec une étrave haute et profilée, et plusieurs mâts supportant un grand nombre d’antennes et d’équipements électroniques. Dans ce domaine, on retrouvait de grands classiques : un radar de veille aérienne Head Net C, plusieurs radars de navigation Don ou Palm Frond, deux systèmes de contrôle de tir Drum Tilt pour les canons de 30 mm ou encore un Peel Group pour les missiles antiaériens. Un sonar à la proue complétait l’ensemble. L’armement était lui aussi assez classique. Deux tourelles à l’avant supportent chacune quatre canons de 57 mm, tandis que quatre autres tourelles bitubes de 30 mm contribuent à la défense antiaérienne. Un double lanceur SA-N-1 Goa fournissait la première ligne de défense antiaérienne. Contre les sous-marins, sa nouvelle missions, chaque Kanin embarquait deux lance-roquettes ASM RBU 600 et deux quintuples tubes lance-torpilles de calibre 533 mm. Une plate-forme à l’arrière permettait à un hélicoptère de se poser, mais il n’existait aucun hangar.

Huit unités constituent cette classe : quatre furent construites à Leningrad, dans les chantiers Zhdanov (Gremyashchiy, Zhguchiy, Derzkiy et Zorkiy ; tous affectés à la Flotte de la Baltique, sauf le Zorkiy dans la Flotte du Nord), trois à Nikolaiev (Gnevnyy, Upornyy et Boykiy), et le dernier à Komsomolsk sur l’Amour (Gordyy). Le Gordyy et l’Upornyy, rejoints ensuite par le Gnevnyy servirent dans la Flotte du Pacifique. Le Boykiy resta dans la Flotte de la Mer Noire. Une neuvième unité ne fut jamais achevée. Tous les Kanin furent ferraillés (sauf le Gordyy, coulé comme cible) à partir de la fin des années 1980, notamment par des chantiers espagnols et indiens.


Repères

Ex-URSS

Ex-URSS

Caractéristiques

  • Type : Destroyer ASM
  • Concepteur : Zhdanov Shipyard, Nikolaev Shipyard, Komsomolsk na Amure Shipyard
  • Propulsion : 2 turbines à vapeur d'une puissance de 60 000 ch - 2 hélices
  • Vitesse max. : 34,5 noeuds
  • Distance franchissable : 1850 km à 30 noeuds, 8300 à 18 noeuds
  • Déplacement : 4 572 tonnes
  • Longueur : 126,10 m
  • Largeur : 12,70 m
  • Equipage : 320 hommes
  • Armement : 1 lanceur double SA-N-1 Goa (32 missiles) + 2 canons quadritubes AA de 57 mm + 4 canons bitubes AK-230 de 30 mm + 2 quintuples tubes lance-torpilles de 533 mm + 3 lance-roquettes ASM RBU 6000

  • Unités en service : Tous ferraillés au début des années 1990


1 commentaire

Laisser un commentaire :

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.